24 novembre 2008

Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour.

La dernière fois que j'ai écrit ici, j'annonçais l'arrivée de l'été. Aujourd'hui, j'annonce l'arrivée de l'hiver. Pendant ces deux saisons, il s'est passé des choses. Beaucoup trop. Ma vie est devenue tellement compliquée. Je l'ai cherché, j'avoue. Premier gros changement : l'Homme de ma vie a changé. J'ai finalement connu les déboires amoureux des jeunes filles écervelées de mon âge. Les conneries, l'attente d'un téléphone, le stress de "comment vais-je m'habiller?", ce genre de trucs., vous devez connaître...
Je suis aussi déménagée. Évidemment. Le gène, je vous dit. J'ai une coloc. Chouette chouette. Un appart sur le Plateau. La classe, je sais. Il nous coûte beaucoup trop cher pour ce qu'il nous offre : des portes qui ne ferment pas, des fenêtres mal isolées, des poignées de robinet collées sur le mur, des comptoirs de nains et des armoires pour géants. Des voisins qui nous détestent et qui ne rêvent que d'une chose : nous voir passer l'hiver dans la rue... Malgré tout, on l'aime. Évidemment : c'est notre premier appart de filles. À nous deux. Il est bien situé, presque directement sur Mont Royal, près de parcs, de petits cafés et de petits restos. Sans compter toutes les boutiques.
Seul problème : on est trop pauvres pour en profiter. Eh oui, la vieille Française sénile a eu raison de moi : elle m'a foutue à la porte pour cause d'aggressivité et autres conneries du genre. Vous avez bien lu : moi, je suis trop aggressive. Tant pis. Dommage que je rush autant pour me trouver un autre emploi, qui m'offre assez d'heures. J'ai bien un emploi, vendeuse dans une boutique punk mainstream célèbre à Montréal. La classe quand même : je fantasmais sur les vendeuses et leur classe quand j'avais 15 ans. Aujourd'hui, les petites punkettes de 15 ans doivent fantasmer sur moi et ma classe. J'aime bien cette idée en tout cas.
Pour en revenir à l'Homme... Je ne m'étalerai pas, mais sachez qu'il y a un nouveau Il dans ma vie. L'Autre ne me parle plus et j'avoue, ça me fait tout drôle. Par drôle, je veux dire désagréable, et tous ses synonymes. J'ai juste un peu trop de difficulté à parler ainsi de mes sentiments. J'ai déconné, c'est ma faute, je sais. Mais quand même...
Côté école, ça va. Bah, vous savez, on voit bien les matières qui me plaisent. Ou pas. Je m'en sors, je vais quand même régulièrement à mes cours. J'aime ça.

Posté par Chlorophyle à 00:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour.

    voila longtemps que je n'étais plus venue par ici
    que de changements
    je vois que tu as sauté quelques saisons aussi lol
    bonne continuation
    (non on ne se connait pas

    Posté par dame mariane, 30 novembre 2008 à 10:17 | | Répondre
Nouveau commentaire